Les dérives du marketing automatique sur le web

Les outils de recommandations produits ( avail, certona, compario, criteo … ) sont de vrais atouts pour le e-commerce et l’optimisation du commerce.

Des outils pas si automatiques que ça

Mais comme tous les outils, ils ne sont efficaces que si l’intelligence humaine et la stratégie les rendent intelligents. On ne peut pas laisser des algorithmes faire tout le travail : de nombreuses exceptions doivent être gérées, des cas particuliers créés, des exclusions misent en place etc …

Pour une bonne partie ils sont basés sur l’observation des comportements des visiteurs, mais le visiteur est rarement un merchandiser et il peut acheter un caleçon après une clé USB et pour autant il y a peu d’intéret à dire ” les clients ayant acheté cette clé ont aussi acheté ce slip “

Ces outils ne demandent pas moins de personnes pour s’occuper du site, au contraire, ils sont un levier de croissance mais nécessite d’être géré de près et quotidiennement pour être efficace.

L’exemple Buy.com

Prenons l’exemple de Buy.com … sans doute la plus grande fiche produit du monde ( article à venir ) et parmi toutes les fonctionnalités on retrouve bien sûr de la recommandation de produits.
On peut le faire de plusieurs façons ou le marketer différemment, ici on a ” les internautes qui ont acheté ce produit ont aussi acheté celui-ci” mais en recommandation on retrouve des produits équivalents, le même ou du up-selling !!!
En fait c’était plutôt “Les internautes intéressés par ce produit ont aussi consulté “ ou alors un gros problème de paramétrage.
Dans tous les cas cela ne fait pas forcement sérieux et doit cruellement manquer d’efficacité, pour peu que le modèle de pricing de l’outil soit le nombre de pages vues, dommage …

[repompe] Abode Scene7 : Les stratégies de conversion les plus efficaces pour 2010

 

D’un seul coup d’œil, les stratégies les plus efficaces parmi toutes les fonctionnalités de cette année sont les suivantes :
• Visites guidées ou visualisation multimédia (rotation guidée de combinaisons, images de
zoom, vidéos ou animations avec copie) : 36 %
• Filtrage visuel et recherche avancée sur les caractéristiques des produits (taille, couleur,
prix) : 33 %
• Commentaires et évaluations d’utilisateurs : 32 %
• Zoom: 28 %
• Comparaisons de produits : 28 %

Adobe Scene7 vient de publier les résultats de sa quatrième enquête quantitative globale, intitulée « Expérience des clients pour la nouvelle décennie ». Cette dernière révèle comment différentes entreprises internationales leaders sur leur marché prévoient d’améliorer l’expérience en ligne de leurs clients et d’augmenter leur base client en 2010. Découvrez les fonctionnalités de contenu / merchandising multimédia, de réseaux sociaux, mobiles et de personnalisation que ces leaders utilisent ou prévoient d’utiliser courant 2010.

L’enquête de cette année a révélé des tendances intéressantes. En 2010, les secteurs les plus efficaces, à savoir le contenu / merchandising multimédia et les fonctionnalités de réseaux sociaux, sont également les secteurs les plus largement déployés. Il est intéressant de noter que la mobilité et la personnalisation restent les stratégies les moins déployées (moins de 10 % du nombre de personnes interrogées), bien qu’elles affichent les taux de croissance les plus élevés en termes de prévision de déploiement. À surveiller de près !

Dans l’ensemble, l’enquête révèle que 75 % des entreprises interrogées prévoient de mettre en place courant 2010 des projets de mesure de l’expérience client. Et vous ?

Téléchargez le rapport complet et découvrez comment rester compétitif en 2010 !

===================

Merci Adobe Scene7

Comment faire de l’évènement produit dans un contexte web + magasin ?

Ou comment faire simple en donnant un avantage aux internautes ?

La première réponse est souvent de faire une promo de plus sur le web. Mais rien que de positionner le prix du produit sur le web + sa livraison au même prix que le produit en magasin c’est déjà un effort et rogne souvent un bout de la marge.

Un exemple parmi d’autres, vendre certains produits en exclusivité sur le web pendant un temps donné, surtout si ce sont de petites séries ou des nouveautés attendues.

Et surtout le jouer très fort comme un vrai évènement commercial

Aujourd’hui le bouche à oreille sur le web c’est inciter à partager sur facebook et twitter

Là où  on aurait, il y a quelques années, timidement proposé de faire passer le mot par email à la fin d’une inscription ou sur une fiche produit, on retrouve aujourd’hui 2 alternatives bien plus puissantes et virales pour toucher le réseau perso de l’internaute en action: Facebook et twitter
Attention il ne faut pas se tromper, les liens FB et twitter pointent vers du partage et non sur une fan page ou la page twitter de l’annonceur ( erreur qui revient de temps à autre ).

Pour ceux qui se posent la question, voici même le code  pour partager une page:

Facebook :
<script>function fbs_click() {u=location.href;t=document.title;window.open(‘http://www.facebook.com/sharer.php?u=’+encodeURIComponent(u)+’&t=’+encodeURIComponent(t),’sharer’,’toolbar=0,status=0,width=626,height=436′);return false;}</script><a href=”http://www.facebook.com/share.php?u=<url>” title=”Partager sur facebook” onclick=”return fbs_click()” target=”_blank”>Partager sur facebook</a>

Twitter : http://twitter.com/home?status=votre message à partager ici

plus de code pour faire vos boutons partager ou alors utilisez un service comme add this ou share this

> Un exemple récent à la fin d’un jeu, au passage un iPad à gagner

 

Page 28 of 113« First...1020...2627282930...405060...Last »