Le rating utile : Jobfact ou comment faire le bon choix d’entreprise

Après la notation des profs, des médecins, de vos garagistes et aussi de vos restos préférés, voici Jobfact un nouveau site de notation d’entreprise.

La stratégie du site est d’utiliser la communauté pour être sûr de faire le bon choix d’entreprise et donc de pouvoir prendre les bonnes infos sur le management, la com interne, les avantages, les salaires moyens, les potentiels de progression, la reconnaissance du mérite … enfin de vrais sujets pour bien choisir.

La mécanique de recrutement des commentateurs ?
Pour lire les notes et salaires, il faut laisser une évaluation et un salaire 🙂 malin car le coeur du système repose sur le volume, il va falloir en faire du buzz pour que ça marche car c’est un site qui ne repose sur aucune passion, seulement sur le fait que la curiosité de l’internaute sera plus forte que sa Feignantise.

Comment ça marche ?

Les internautes laissent de façon anonyme des notes et commentaires sur leur entreprise actuelle ou précédentes

image-14

cela donne un potentiel à l’entreprise

image-161

et enfin un dernier commentaire libre

image-151

Un concept intéressant car jobfact assure exercer une vraie modération pour garantir la qualité des commentaires.

Histoire de faire avancer les inscriptions, jobfact a lancé une petite campagne de promotion risquée en ces temps de crise


CONTENT D’ALLER AU TRAVAIL (LA VRAIE MANIFESTATION DU 19 MARS) from Content d’aller au travail on Vimeo.

Barcamp Lillois de Samedi : et le social shopping alors ?

Moi barcamp lilleTout d’abord un très bon moment de Web (2.0 ) un grand merci à l’ESC Lille, aux geemiks, CYO et blog en Nord. Organisation super top.

Bon, comme je donnais déjà cours le matin au master MDCE sur la stratégie E-commerce, je ne suis malheureusement pas resté jusqu’au bout du Barcamp, mais le temps que j’y ai passé m’a enthousiasmé. Une belle communauté web qui se rencontrait et construisait le web de demain.

J’ai eu la chance d’animer une non-conférence sur “le social shopping et le e-commerce”. L’objectif n’était pas de faire une présentation pendant 1H du social shopping et de ces concepts, mais de créer un échange sur le thème et d’engager le débat sur la mise en place de fonctionnalités “social” sur un site de E-commerce et sur le rapport entre une communauté d’internautes et une marque.
Une petite intro pour planter le décor ( voir le slideshare en bas ) et le débat était lancé, voici un petit résumé des échanges … en très gros, car ce n’est pas évident de passer les slides, animer et prendre des notes 🙂

> Une communauté c’est quoi ?
En premier lieu la discussion s’est posée sur les fondements d’une communauté : le partage de valeurs.
Une communauté ne peut naître qu’à partir de valeurs communes. Le thème qui regroupe doit être fort et permettre à la communauté de s’exprimer.

Mais une communauté a besoin d’oxygène et c’est là le rôle du community manager, relancer, rebondir, inviter, ouvrir, échanger, connecter, proposer, … C’est lui qui donnera une dynamique à la communauté et qui l’orientera.
Ce fameux community manager est-il un commerçant ou un communiquant? Un peu des 2 en fait. Ses objectifs sont le nombre de participants, le nombre de commentaires, les achats générés, le nombre de connexions entre participants, … Dans le cadre de fonctionnalités de social shopping l’objectif est bien évidemment le shopping, même pour le community manager.

> Permettre aux internautes de se rencontrer
Mais il ne suffit pas de créer une communauté pour mettre en place du “Social Shopping”. Le site, l’entreprise, l’annonceur doit mettre en place une infrastructure pour favoriser les échanges entre les internautes. Ce sont ces outils qui vont permettre aux internautes de se rencontrer virtuellement. Parce que c’est bien de ça qu’il est question, permettre aux internautes de se rencontrer et de partager un bout du site.
L’exemple d’Amazon est important car il montre qu’autour d’un thème précis et que grâce à une bonne fonctionnalité les internautes peuvent produire du contenu qui génère des ventes ( les listes ). Le social Shopping n’est pas qu’un fantasme.

> Donner des raisons d’échanger
Mais faut il alors vouloir créer une vraie communauté ou bien mettre en place ce qu’il faut pour permettre à X personnes de se rencontrer et de partager un moment collaboratif, une sorte de “speed shopping”?
Faire partie d’une communauté est très impliquant et souvent la sphère de l’intimité est un peu bouleversée ( merci Facebook ).

Une solution ? Mettre en place des moments d’échanges permettant aux internautes de s’impliquer et d’échanger mais pas forcement sur du long terme.

Si on prend l’exemple de Woot.com les acheteurs s’enflamment le temps de la vente d’un produit, l’animation et les échanges ne durent à chaque fois qu’une journée. On pourrait donc chercher une sorte de “long tail” de la communauté.
Par exemple le group buying est un type d’évènement qui pourrait être à la base de ces regroupements.

> En conclusion
Il faut commencer simplement et lancer la démarche !!!
– Pour bien commencer il faut donner des raisons et des moyens aux internautes pour échanger ( mettre en place des outils et surtout l’animer )
– Ne pas avoir de thèmes trop généralistes ou encore trop de thèmes.
– Utiliser des fonctions 2.0 simples et faire grandir les échanges. Le rating et les commentaires sont sans doute un bon moyen de mettre en place la démarche et de lancer les échanges entre les acheteurs.
– Enfin, le Social shopping peut aussi s’exprimer sur les réseaux sociaux existants. Topshop a créé un module Facebook qui lié au site de e-commerce permet de publier ses derniers achats dans son profil et ainsi d’en faire profiter tout le monde.

Voilà c’est le résumé d’une bonne heure de Barcamp, j’ai sans doute oublié la moitié des choses, en tout cas un grand merci à tous les participants pour la richesse des échanges si vous voulez ajouter quelques, à vos commentaires.
A votre disposition pour aller plus loin

Quelques contributeurs :
Damien, Vincent, Yann, Philippe, Jérôme, Mars, Sophie, Julien, Pierre Souris, et tous les autres

 

[ Presque Live blogging ] La nouvelle valeur des internautes : la social Value

“We are a connected species”

Au delà de la life time value d’un client, une nouvelle valeur de l’internaute émerge , “la social value”, son potentiel social sur internet, sa capacité à interagir avec les autres internautes au travers de ses différentes communautés. Du point de vue commerce c’est en gros son potentiel à parler de votre marque ou produit à d’autres internautes.

 

Marketing 2.0 summitSur les bases de cette révélation et nouvelle définition de nos sociétés, Mary Beth Kemp Principal Analyst chez Forrester propose une lecture web 2.0 de l’activité des internautes sur le web : L’échelle de l’implication sociale, mais que fait l’internaute online ?
1- Les créateurs
ils s’expriment Online ( blog, youtube, myspace etc … ) 11% des internautes européens

2- Les critiques
ils donnent leur opinion sur le contenu des créateurs, commentent et notent , 22%

3- Les collectionneurs
Ils organisent le web : taggent les photos, donnent des labels aux liens, organisent leur info avec les rss ,14 %

4- Les abonnés
Les membres des réseaux sociaux 11%

5- Les spectateurs
Ils utilisent le contenu créé par les internautes, lisent etc … 40 %

6- Les inactifs
50% ( utilise moins d’une fois par mois un service “social”)

Les résultats donnent plus de 100% car les internautes peuvent s’impliquer à différents niveaux en fonction des sujets et des sites.

Les internautes avec la social value la plus importante sont ceux que l’on retrouve à plusieurs niveaux de l’échelle car les plus actifs et les plus à même de devenir des prescripteurs forts.

Barcamp Lille le 24 mai 2007 “usages et entreprise 2.0”

Petite promo pour le premier Barcamp marketing lillois qui aura lieu à l’ESC Lille le 24 mai 2007.
Un Barcamp c’est une grosse réunion de passionnés du web avec son lot de micro conférences, workshops et démo informelles … tout ça construit de façon collaborative. En gros c’est du pur 2.0.
Si vous souhaitez participer vous pouvez vous inscrire sur le blog  ( moi j’y vais et vous pourrez aussi y retrouver Julien de Saveur Bière )

 “ L’ESC Lille participe au grand débat d’idées sur l’émergence d’une entreprise « connectée, communicante, conviviale, collaborative et créative » en
co-organisant avec CYO NetGroup et Blog en Nord le premier Barcamp Lillois sur le thème « usages et entreprise 2.0 ».

L’entreprise est impactée par les usages du web et l’arrivée de la « génération   internet » sur le marché du travail. Elle a dû intégrer ces nouveaux usages dans son approche marketing et elle doit se préparer à un véritable défi organisationnel « savoirs partagés » en faisant évoluer les modes de travail pour favoriser la      collaboration, la participation, la créativité et à terme l’innovation. Elle est contrainte de revoir à la fois les outils proposés pour travailler au quotidien et ses pratiques de recrutement et de fidélisation des talents. ”

barcamplille.jpg

Page 1 of 41234