Vous voulez jouer au f-commerce ?

Le f-commerce ( achat sur facebook ) c’est comme le monstre du Loch Ness, on sait qu’il n’existe pas mais on voudrait bien y croire.
Bien sûr pour de petits sites, Facebook peut représenter une part de CA mais elle restera marginale et surtout soumise au bon vouloir ( commercial ) de Facebook.

Par contre, est ce que Facebook peut contribuer  à donner envie d’acheter vos produits, à rendre vote marque désirable, à rassurer, à discuter ( fidéliser ? ), oui sans aucun doute. Ce n’est pas simple, c’est même relativement ingrat et bientôt un peu payant.

Une petit infographie de Payvment sur le sujet

Les Ventes privées design à la pointe du social e-commerce

Fab.com vous connaissez ? Si vous êtes amateur de design et de déco vous devez absolument allez faire un tour sur ce site américain.

Fab.com est un mix de Etsy et de ventes privées avec un design très bien réussi et beaucoup d’innovations aussi bien fonctionnelles qu’ergonomiques.

Mais Fab.com c’est aussi un exemple d’intégration des fonctions “social” de partage entre les internautes pour créer du commerce. Pour commencer partout sur le site les visiteurs sont invités à partager le site ou les produits et à gagner du cash en cas d’inscription et d’achat de leurs amis, un système complet de parrainage 2.0 :
Si vous réussissez à faire s’inscrire 10 de vos amis, vous gagnez 30 €, si un ami achète dans les 30 jours, vous gagnez encore un bonus…

Et ce parrainage se passe d’abord via les réseaux sociaux.

Ensuite tout comme Etsy, Fab.com a déployé quelques fonctionnalités innovantes pour faire vivre une “nouvelle” expérience d’achat aux visiteurs.

L’une de plus intéressante est le live feed où on va retrouver tout ce qui se passe autour des produits dans le site : les achats, les likes, les commentaires, les partages …
On a une vision vivante de l’activité des visiteurs et cela a un effet saisissant et surtout donne envie de découvrir des produits. on pourrait même imaginer faire comme cinemur et proposer de la recommandation produit Social.

A ce niveau du site les interactions proposée sont d’ailleurs essentiellement “social” et orientées vers le partage.

Pour les plus “geek” Fab propose même de publier des photos via instagram, contribution au taux de transformation plutôt faible mais fort impact sur le “love effect” de la marque

Enfin, de multiples moyens de découvrir l’offre sont proposés aux visiteurs, via les tags des autres visiteurs, par couleurs … toujours dans l’objectif de revisiter l’offre

Un cas d’école d’expérience client et d’opportunité de partage. Le social shopping c’est avant tout inciter les clients à interagir entre eux pour faire la promotion de l’offre.

LaRedoute.Fr premier e-commerçant français à lancer les Facebook Credits

laredoute.fr sera donc le premier site de e-commerce français à se lancer dans la micro incentive par facebook credits grâce à la société ifeelgoods.

Demain les 5000 premiers clients du site gagneront chacun 50 crédits Facebooks qu’ils pourront utiliser dans leurs jeux préférés sur Facebook pour acheter vaches, poules et maïs.

“A virtual currency, Facebook Credits can be used to buy items in more than 200 games and apps on Facebook such as Farmville, CityVille, Pet Society and Bejeweled.  They can be purchased in Euros, U.S. Dollars and 9 other currencies.”

Cela peut paraitre anecdotique voire ridicule pour certains, mais les crédits Facebook vont sans doute être une lame de fond dans les mécanismes de promotion des sites de e-commerce.
Le taux de change permet de donner des petites sommes en Euros ayant une réelle valeur sur facebook, par exemple 30 FB permettent d’acheter un furet dans farmville, donnant ainsi une valeur d’usage à un cadeau de 3 euros ou moins.

Ce ne sera sans doute pas la fin du bon vieux coupon de réduction de 5 Euros utilisé en prospection, mais une première brique de programme de fidélisation pour des clients jusqu’ici sur-abreuvés de discount.

Page 1 of 3123