Exemples de Cross selling e-commerce

 Quelques exemples de cross selling :

Amazon
amazon
Dans la démarche d’achat d’amazon le pack se voit avant le bouton ajouter au panier

amazon2.jpg
suite à l’ajout au panier, redirection vers une page intermédiaire

 

American Eagle
American Eagle

Propositions classiques sur la fiche produit mais avec plusieurs thématiques most popular, stylist pick, …

Cdiscount
cdiscount2.jpg

Page interstitielle avec LE bon produit après l’ajout au panier

Esprit
esprit

Layer interstitiel de confirmation d’ajout au panier avec propositions de produits

Neiman Marcus
neiman marcus

Achat multiple dans une fiche produit, un peu forcé quand même

neiman-marcus2.jpg

proposition de produits dans le checkout

 

 

Onveutunenouvellecuisine.com nouveau site évènement de Leroy Merlin

On veut une nouvelle cuisine.com !
vous avez sans doute croisé ce 4×3 dans la vraie vie au détour de votre week end. Après tout rénover.com, Leroy Merlin récidive avec ce nouveau site multimédia sur les cuisines ( de la même agence d’ailleurs ).

leroymerlin.jpg

Après une belle intro vidéo/3D, on arrive sur le mini site qui présente les offres ( 6 exemples de cuisines et des dizaines de produits ).

L’interface animée est très ludique et surtout très multimédia, on sait tout de suite qu’on va passer un bon moment.
La rubrique principale présente les 6 cuisines en vidéo/3D. La présentation se fait sous la forme d’un clip multimédia interactif totalement dans le style des city guide H&M. A noter la navigation dans la vidéo via la time frame et les produits qui défilent sous la vidéo ( le plus par rapport à H&M ).

leroymerlin2.jpg

leroymerlin3.jpg

La fin du clip présente la cuisine de façon interactive ( plusieurs vues en 3D avec un effet de transition en slow motion du plus bel effet ) et surtout la possibilité de cliquer sur les produits et d’afficher une mini fiche ( à la Ikéa ). Le tout est très immersif et permet de se projeter dans un futur projet. C’est la vraie différence, par rapport à une pub comme celle de But sur les cuisines, ici vous êtes au coeur de la pub un peu comme dans un jeu vidéo en FPS ( comme Doom quoi ).

leroymerlin6.jpg

Pour finir de compléter l’opération, un jeu , la possibilité de commander “le guide agencer et organiser”, un focus sur les services et la possibilité de visualiser son panier et de trouver le magasin le plus proche.

leroymerlin4.jpg

Seul point dommage aucun lien avec le site de e-commerce, mais cela semble normal, l’objectif est de faire venir les internautes en magasins pour lancer un projet cuisine. Néanmoins on aurait pu acheter les accessoires en ligne :-(.

leroymerlin5.jpg

En conclusion un bon moment sur onveutunenouvellecuisine.com, le mini site donne envie d’engager le dialogue et surtout la preuve par la vidéo humanise l’argumentaire. Pour ma part je trouve que l’objectif est atteint.

Le fashion book d’Oli.co.uk, première étape du social shopping

Oli.co.uk que je viens juste de découvrir ( merci Saïda et Thierry ) propose comme Polyvore ou Rampage une belle application de création de planche tendance. Le genre d’application qui permet à la social value des internautes de s’exprimer.
Mais à l’inverse de Rampage le Oli Look Book est complètement intégré dans le site. Un lien permanent en bas de la fenêtre du browser permet de ne jamais le perdre de vue ( nombre de produits dans le look book ) et l’ajout des produits se fait directement à partir des pages listes de produits via un bouton juste sous l’image.

oli
oli.co.uk

oli2.jpg
Page liste de produits

L’utilisation du look Book devient alors très agréable car tout en surfant on peut ajouter des produits en 1 clic. Pas de login, pas de rubrique dédiée. une fois ajouté, vous retrouvez le produit dans le look book et vous pouvez ensuite faire un drag and drop pour créer votre planche.
Tous les produits peuvent alors être agencés, modifiés, stretchés, assemblés, …

 

oli
Les produits ajoutés sont en bas, on les ajoute à la planche en drag and drop

Le look book peut être personnalisé par un nom ( beaucoup moins puissant que polyvore mais beaucoup plus simple ) et surtout on peut le partager et acheter tous les produits.
C’est cette dernière fonctionnalité qui donne l’intérêt commercial du look book. En deux clics on peut acheter toute la planche.

 

oli

Sélection des produits de la planche que vous voulez acheter

 

oli

Ajout en un clic des produits au panier

Même si le look book est simple, la fonctionnalité reste réservée aux internautes les plus avancés mais elle permet déjà d’avancer dans la démarche de social shopping et d’amorcer la relation : moi / les autres / le vendeur. Chaque visiteur peut déjà devenir vendeur en créant des planches et en les partageant.
On peut même imaginer des look books réalisés par des invités peoples ( comme dans designmyroom ).

Pour être complètement web 2.0 il manque quelques fonctionnalités comme la possibilité de mettre des commentaires, voir d’autres planches avec à peu près le même style, pouvoir partager ses planches sur un blog / MySpace / Facebook … mais bon il ne faut pas abuser du web 2.0

Page 1 of 512345