La customisation pour booster le business en temps de crise

A l’instar de Nike ID, Reebok propose aussi son appli de customisation de Basket, j’ai d’ailleurs créé la plus vilaine Basket du monde.

Pourquoi un moyen de faire du business en temps de crise, simplement parce que c’est le seul service qui donne une valeur particulière au produit.
Bien sûr il sera plus chèr, mais il aura un réel avantage concurrentiel sur son voisin car ce sera le votre. Tout le monde ne peut pas proposer de la custo, mais c’est un vrai bon moyen de redonner de la valeur à un bout d’offre et de sortir du cycle infernal du discount.

En plus cela correspond plutôt bien au comportement de consommation du moment :
– do it yourself, c’est moi qui l’ai fait !
– vous êtes unique (important en ces temps de mondialisation acharnée)
– Je peux partager ma création (myspace, facebook, … )
– On ne m’impose pas ce que j’achète, je maitrise ma relation commerciale

il manque juste un bout de fibre écolo-durable et c’est le jackpot

image-15

image-16

A lire aussi l’article sur vaja

La folie du DIY : Customisez votre sac à main

Un petit post du soir pour un petit site : Elemental Thread permet de se créer tout une gamme de sacs à main en personnalisant le moindre élément de sa composition, jusqu’à la fermeture et aux boutons !

L’interface est extrêmement simple et intuitive, on ne se demande pas où cliquer et la customisation devient plus un jeu qu’un outil.
Profitez en, avec le change Euros/Dollars c’est intéressant.

elementalthread.jpg

elementalthread2.jpg

A voir dans la série custo : Puma Mongolian Shoe BBQ, merci cartouche

Le fashion book d’Oli.co.uk, première étape du social shopping

Oli.co.uk que je viens juste de découvrir ( merci Saïda et Thierry ) propose comme Polyvore ou Rampage une belle application de création de planche tendance. Le genre d’application qui permet à la social value des internautes de s’exprimer.
Mais à l’inverse de Rampage le Oli Look Book est complètement intégré dans le site. Un lien permanent en bas de la fenêtre du browser permet de ne jamais le perdre de vue ( nombre de produits dans le look book ) et l’ajout des produits se fait directement à partir des pages listes de produits via un bouton juste sous l’image.

oli
oli.co.uk

oli2.jpg
Page liste de produits

L’utilisation du look Book devient alors très agréable car tout en surfant on peut ajouter des produits en 1 clic. Pas de login, pas de rubrique dédiée. une fois ajouté, vous retrouvez le produit dans le look book et vous pouvez ensuite faire un drag and drop pour créer votre planche.
Tous les produits peuvent alors être agencés, modifiés, stretchés, assemblés, …

 

oli
Les produits ajoutés sont en bas, on les ajoute à la planche en drag and drop

Le look book peut être personnalisé par un nom ( beaucoup moins puissant que polyvore mais beaucoup plus simple ) et surtout on peut le partager et acheter tous les produits.
C’est cette dernière fonctionnalité qui donne l’intérêt commercial du look book. En deux clics on peut acheter toute la planche.

 

oli

Sélection des produits de la planche que vous voulez acheter

 

oli

Ajout en un clic des produits au panier

Même si le look book est simple, la fonctionnalité reste réservée aux internautes les plus avancés mais elle permet déjà d’avancer dans la démarche de social shopping et d’amorcer la relation : moi / les autres / le vendeur. Chaque visiteur peut déjà devenir vendeur en créant des planches et en les partageant.
On peut même imaginer des look books réalisés par des invités peoples ( comme dans designmyroom ).

Pour être complètement web 2.0 il manque quelques fonctionnalités comme la possibilité de mettre des commentaires, voir d’autres planches avec à peu près le même style, pouvoir partager ses planches sur un blog / MySpace / Facebook … mais bon il ne faut pas abuser du web 2.0

mode 2.0 : la première écharpe collaborative

Lancé par l’agence Moving Brands , le site Weare est une expérience de création collaborative qui a enfin une finalité offline.
Pour cette première édition de Weare, c’est à une écharpe que les internautes ont contribué.
Via une petite interface de dessin, les visiteurs avaient la possibilité de créer un motif. L’ensemble de ces motifs a ensuite été repris sur l’écharpe qui est maintenant en vente.

Vous pouvez dès à présent aller dessiner votre motif pour la prochaine édition.
Weare

Weare

Weare

MyDeco : Designez vos pièces en 3D et achetez vos nouveaux meubles

Exactement sur le même principe que DesignMyRoom, MyDeco vous propose de recréer une pièce et de venir y placer vos nouveaux meubles.
L’énorme différence ? la 3D, toute l’interface de room planning est en 3D ( sans pluggin ), tous les meubles sont en 3D. Plus interactif mais finalement moins immersif car je trouve que c’est un peu plus difficile de se représenter la réalité de son intérieur à partir d’éléments en 3D. Finalement c’est un monde très rationnel car basé sur les mesures et le positionnement, l’impression de déco est un peu moins forte que sur DesignMyRoom même si la 3D est parfaite.

L’expérience est fluide, la création est très simple ( tout en drag and drop ) et finalement vous réussissez à recréer une pièce en quelques minutes.
Le principe commercial reste lui le même, tous les meubles peuvent être achetés via de l’affiliation, vous pouvez partager vos créations et bonus intéressant, vous pouvez acheter des pièces entières. Certaines sont inspirées de photos réelles et tentent de recomposer l’ambiance à partir des meubles du catalogue, un genre de look de star à acheter comme dans les magazines.

My Deco

 

My Deco

 

MyDeco

Page 1 of 212