Le e-commerce en tag navigation ou social navigation ?

Pour mon premier post de 2009 je voulais faire le titre le plus incompréhensible … et bien je crois que c’est gagné.

Plus sérieusement, derrière tout ça il y a quand même 2 initiatives intéressantes : Mistergooddeal et Kiddicare. Chacun a développé une partie majeure de navigation basée sur les tags : mot+représentativité du mot

Chez Mistergooddeal on retrouve une série de tags dans la barre de navigation. Peu de marketing sur cette fonctionnalité, on ne sait pas d’où vient l’info : top requête, meilleures ventes, …
Malgré cela la mise en avant des produits et des sélections est redoutable, impossible de les rater et ce n’est pas “trop” lourd, enfin un peu quand même.
Les tags sont les mêmes partout dans le site mais ils restent efficaces.

priceminister

Kiddicare est allé encore plus loin  en réutilisant les contenus des commentaires regroupé en tags pour offrir une nouvelle façon de naviguer. Une vraie fonctionnalité de social shopping, les autres me conseillent et me permettent de mieux choisir.

Kiddicare pousse même cette navigation avant la navigation guidée, en dehors de l’accès aux produits c’est le premier moyen de navigation.

kiddicare1

Une fois que l’internaute a sélectionné un tag, il retrouve les produits correspondants et d’autres tags de social navigation permettant d’affiner sa recherche.

kiddicare2

Enfin sur la fiche produit on retrouve l’ensemble des tags clients représentatifs du produit avec le nombre de clients par tags et un classement, pour / contre / meilleur usage / autoportrait des utilisateurs.
Un exemple très intéressant de navigation et de ré-assurance client. Une étape intéressante dans le social shopping.

kiddicare3

L’alternative Twitter ou comment utiliser twitter pour le business

Après une petite discussion sur facebook ( une suite  de commentaires du status de capitaine commerce ) je voulais partager quelques idées sur l’utilisation de twitter dans le business.

1- Twitter est une opportunité de construire une communication bi-directionnelle avec ses consommateurs et de façon encore plus proche que sur un blog, sans avoir l’inconvénient d’avoir à écrire de longs et intéressants billets. Les “followers” peuvent facilement interagir avec l’émetteur, et bien plus simplement qu’avec un flux RSS où il faut repartir sur le blog.

2- Twitter a le même niveau de communication qu’un flux rss, voire plus ( lien inclus dans le titre)  avec l’aspect technique en moins. Tout doit tenir dans 140 caractère, à peine plus qu’un titre.
L’appli est plus conviviale, des players existent sur toutes les plateformes, PC, iPhone, Netvibes, iGoogle, mobile … et surtout tout se mixe dans son propre Twitter, l’ensemble des”twitts”apparaissent au fur et à mesure de la journée.
On prend ce que l’on veut, l’intrusion est moins forte ( l’efficacité aussi ). En gros un média pull si le client veut bien mixer les genres, et parois cela donne d’intéressants mélanges dans son twitter: une promo, un twitt d’un gars en Thailande, un article de capitaine commerce, un gars qui dit bonjour, un autre qui dit bonsoir, @orchideane qui écoute deezer, un bon site e-commerce à bencher, …

3- Twitter c’est l’occasion de mettre en place une communication différenciée, la population y est bien sûr encore assez particulière, plus geek, plus jeune, plus web … on peut y promouvoir les offres de niche d’une marque un peu grand public. On peut même n’y présenter une offre que sous un certain angle avec un e-merchandising particulier. En gros utiliser Twitter pour en faire un mini concept store.
Là où un media de masse doit fédérer, rassembler, plaire au plus grand nombre, Twitter peut jouer sur l”ultra segmentation.

4- Twitter ne nécessite pas d’investir beaucoup de temps. Pas de gros billets à écrire, d’images à produire, de designs compliqués à concevoir. Une accroche, un avantage et un lien … 140 caractères.
Par contre il faut avoir des idées, aller plus loin que sur les autres médias, faire vivre la vraie vie, backstage, making of, exclu, … En fait il y a quand même un tout petit peu de temps et surtout d’intelligence à y consacrer, mais pourquoi ne pas jouer la “long tail ” avec les medias sociaux ? Enfin il y a surtout du temps à y consacrer si l’on veut engager le dialogue, à ce jeu les twitterers sont très forts.

5- Une question pour finir, quels objectifs alors ? Exploiter un autre canal de com, toucher une nouvelle cible et lentement construire un réseau.
Exploiter l’idée de la long tail dans les réseaux sociaux et surtout créer un relation plus forte avec les clients, échanger, recevoir des feedbacks éphémères, discuter sur  la dernière promo.
Tout le monde veut voir l’arrière de la boutique, mais pas besoin d’en faire un blog pompeux avec Twitter.
Enfin c’est peut être le moyen le plus simple pour lancer une dynamique communautaire.

A méditer

Quelques Twitters à suivre: @LaRedouteFr @Dell @HomeDepotCanada @columbusmuseum

Quelques articles :
http://www.internetnews.com/webcontent/article.php/3790161/What+Keeps+Twitter+Chirping+Along.htm
http://www.getelastic.com/ecommerce-microblogging-twitter-marketing/
http://www.getelastic.com/twitter-for-ecommerce/
http://www.getelastic.com/twitter-marketing-tips/

twitter.jpg

Page 5 of 48« First...34567...102030...Last »