Conclure la mise au panier, l’achat guidé en fiche produit

Même si on porte souvent beaucoup d’attention à la homepage ce sont bien les pages liste et les fiches produit qui sont au coeur d’un site de e-commerce.
C’est donc bien là qu’on doit s’assurer de déclencher le clic facilement et surtout limiter le plus possible les problèmes et/ou les messages d’erreurs intempestifs qui peuvent nuire à la compréhension ou à l’expérience d’achat.

Le guidage du visiteur  peut donc devenir une arme de premier plan pour ne rien oublier et assurer un moment de shopping agréable sans alerte punitive du type “ERREUR VOUS DEVEZ CHOISIR UNE TAILLE

1- Désactiver les fonctions non disponibles sur la fiche produit

Certains comme American Eagle désactivent le bouton d’ajout au panier et font apparaitre une info bulle pour indiquer les options qui manquent pour pouvoir ajouter au panier.
On évite ainsi des clics inutiles sur l’ajout au panier, des messages d’erreurs et la perte du visiteur.

2- Indiquer clairement les étapes à suivre sur la fiche produit

Sur mattress.com on trouve un accès aux choix d’options du produit en step by step avec des cellules inactives et un indicateur du choix à faire.
Très efficace pour ne pas arriver sur un cul-de-sac. On a presque un configurateur intégré dans la fiche produit et pourtant cela reste simple.

Diapers.com suit à peu près le même principe en indiquant clairement les étapes, histoire de ne pas oublier de mettre le produit au panier

3- pensez à un message sympa pour signaler un problème

Dans tous les cas on peut garder un message sympa et pas une “erreur” ou une “alerte” voire une boite d’alerte système windows.
ci-dessous l’exemple de zappos.com

4- Evitez de sanctionner les clients

Pour finir un exemple à éviter si possible, les visiteurs n’aiment pas trop être sanctionnés, corrigés, notés, évalués. Il ne manque plus que la sirène pour complèter l’alerte

Les grands mouvements du social shopping et du e-commerce

Blog On… Ca y est c’est la rentrée pour tout le monde, et pour bien commencer ce mois de septembre, 2 exemples de gros e-commerçant US qui se posent de grosse questions sur les liens entre Facebook, Twitter et leur e-commerce.

DSW propose un concours hebdo sur twitter et donne rdv à 12h tous les vendredi à ces followers … un peu comme à la radio, recrutement, animation, RT, branding, dialogue
Pour Charlotte Russe, ce sont carrément tous les codes de FB qui sont repris dès la home page pour inciter les visiteurs à aller sur la fan page et tagger des produits

Pour l’instant une chose est sure pour tout le monde, il faut avoir l’audience.
Quand on s’exprime sur les réseaux il faut avoir des fans, des followers pour relayer le message. Et ceci est encore plus important quand on veut parler produit / commerce.
Engager la discussion sur les produits, leur choix, les services. Rendre à nouveau l’entreprise humaine, faire participer les clients au choix des produits, (re)gagner leur confiance, … tout ça bien sûr dans l’objectif d’une fidélisation plus forte … et pour ceux qui le font bien je pense que ça marche.
Bonne rentrée du e-commerce.

Facebook entre dans la vie réelle … et pourquoi pas en magasin ?

L’exemple est un peu éloigné du commerce mais on peut facilement imaginer des applications en magasins / m-commerce and co.

Un hotel d’Ibiza propose à ses clients un bracelet RFID qui leur permet de se connecter automatiquement à leur compte facebook sur plusieurs bornes, de la piscine à la plage en passant par le club.

Les bornes permettent de publier une photo, une vidéo ou simplement de laisser un statut, en passant simplement son bracelet près d’elle.

Je pense qu’on va bientôt pouvoir partager plein de choses dans les cabines d’essayages et que le shopping offline pourrait bien rapporter du shopping online.

Facebook integration Ushuaïa Beach Hotel from Dorst & Lesser // Social Media on Vimeo.

Page 8 of 55« First...678910...203040...Last »