Faciliter l’accès aux produits avec une navigation par usage

Avec l’avènement des navigations à “facettes”, la tentation est grande d’en mettre le plus possible en se disant que les clients auront plus d’occasions de trouver leurs recherches selon leurs besoins.

Mais ce n’est pas qu’une question de données ou de volume, souvent l’usage ou la représentation d’un terme peut être plus parlant que la donnée brute.
Par exemple, si je cherche une perceuse, la puissance dont j’aurais besoin sera fonction de ce que je veux en faire et de la fréquence d’utilisation, idem avec un ordinateur, selon l’usage le choix sera différent.

Voici un bon exemple de traduction d’une donnée produit sur Shoemanic. Au lieu de décrire les formes de chaussures, des pictos permettent de faire le bon choix.

Ensuite la problématique sera d’avoir les équipes pour renseigner la donnée “forme de chaussure” sur tous les produits, et c’est souvent là que ça coince.

Comments are closed.