Cross-canal, mobile et expérience d’achat “riche”

Premier post à propos de web mobile, les temps changent …

Alors que je jouais à un de mes jeux préférés sur iPhone (rollercoaster rush pour info) j’ai vu cette mini banner pour le site Kiabi

j’ai bien sûr cliqué pour voir ce qu’il y avait derrière attendant de poursuivre mon expérience mobile … mais hélas, pas de version optimisée, par de fonctionnalité spéciale …
juste le site kiabi.fr plutôt difficile à utiliser sur un mobile, comme tous les autres sites de e-commerce.

Du coup, intérêt limité, expérience un peu décevante et surtout je me demande pourquoi pousser une bannière mobile pour envoyer vers un site non mobile.
Sans doute un coup de la régie pub qui fait descendre artificiellement le cpc avec des clics peu chers.

Alors que proposer suite à une bannière mobile ?

Sans avoir à refaire toute l’infrastructure du site, on pourrait imaginer de simples “landings pages” dédiées avec un / des produits très simples et rapides à acheter, ou alors un coupon à télécharger pour se rendre en magasin. A cet instant précis, la capacité de ciblage pourrait être une arme décisive ( facebook ? )
En alternative, proposer de devenir fan sur facebook histoire de pouvoir garder un lien.

L’étape mobile  n’est souvent qu’un passage entre plusieurs média, plusieurs expériences et il faut l’utiliser comme cela, on ne peut définitivement pas acheter n’importe quoi sur un petit écran, par contre on peut faciliter un achat futur.

Des fonctionnalité adaptées et spécifiques à chaque étape

Pour illustrer la démarche de cross canal j’ai l’habitude d’utiliser un schéma de Gartner qui résumé bien la situation.
Les différentes étapes du cycle d’achat client + les différents lieux / media

Une fois dans cette démarche il faudra pour chaque canal déterminer les fonctionnalités qui vont enrichir le parcours du client vers l’achat, aider à mieux vendre, répondre au besoin d’information.

Le mobile doit de plus en plus tirer profit de la geolocalisation ( je n’ai pas parler de foursquare … non non), le print de sa capacité à séduire, le web de son efficacité dans la vente  et surtout dans la personnalisation, le magasin de son relationnel, …

Enfin, il faut aussi imaginer les ponts entre les différents canaux, car toute la difficulté réside dans le fait de ne pas perdre le client entre 2 étapes du parcours.

Et c’est sans doute sur ce dernier sujet que tout reste à jouer.

———————————————————————————————————————-

Comments are closed.